Www.Theatreregional-batna.dz © Tous droits réservés

Oeuvres
Essarkha Sami'ta :

Essarkha Sami'ta (1989):


Œuvre et mise en scène: Lotfi Bensbâa

Interprétation: Lotfi Bensbâa, Boubir Salah, Samir Oudjit.

Son et éclairage: Nadjib Benchadi


Résumé:

Essarkha Sami'ta (le cri muet) est un genre du théâtre engagé sans paroles où la pièce s'élève contre les injustices sociales pour plaider une société juste et démocrate. C'est une pièce sans paroles où le metteur en scène, sans mots, sans paroles, rien qu'en geste, en musique et en déplacements sur scène, a essayé de décrire plutôt de dénoncer d'une manière énergétique un quotidien très dur à vivre.  


Sous forme de plusieurs tableaux, les comédiens ont essayé de matérialiser les pensées, les soucis et les rêves des personnages incarnés. Les tableaux dépendent les uns des autres, tantôt comiques, tantôt dramatiques et vice-versa pour faire rire, distraire et en même faire pleurer le spectateur et le faire compatir avec les personnages. Pathétiques et comiques, les personnages incarnés par les comédiens Lotfi Bensbâa, Boubir Salah et Samir Oudjit jouant sur les émotions, ont dénoncé par leurs jeux une réalité, laquelle nous est étrangère, qui ne sied pas à nos valeurs ancestrales, aux inspirations de notre société. Les tableaux interprétés ne sont que quelques infinitésimaux lambeaux de la vie, mais largement communicatifs à travers lesquels les comédiens ont réussi à véhiculer au public le message de la dénonciation d'un quotidien difficile à vivre.